De nouveaux actionnaires pour l’enseigne de franchise Galler

Un nouveau changement dans l’actionnariat de l’enseigne de franchise du chocolatier Galler lui redonne un ancrage belge.

Bref historique

En 2006, la famille qatari du cheikh Ben Jassem Al Thani entre dans le capital de la société de Jean Galler à hauteur de 33%. Cette participation devient majoritaire en mai 2017 et finalement Jean Galler vend en novembre 2018 le solde restant (25%) de ses parts. Aujourd’hui l’ex-chocolatier liégeois a quant à lui totalement abandonné le monde du chocolat pour ouvrir avec son épouse une enseigne de boulangerie “Chez Blanche” qui vient d’ouvrir son 5ème magasin dans le centre de Liège.

Nouvel apport de capitaux liégeois

De nouveaux investisseurs belges privés et institutionnels liégeois ont repris près de 25% du capital, en apport de 7 millions d’euros lors d’une récente augmentation de capital. L’ancien CEO Salvatore Iannello qui a repris du service et la direction de l’entreprise accompagnés par des entrepreneurs liégeois (Luc Pire, Renaud Jamar, Didier Leclercq), apportent un montant de € 1,35 million. Parmi les investisseurs institutionnels, on retrouve notamment le fonds d’investissement Noshaq  pour 3 millions et le Fonds paritaire patrons-syndicats Invest for Jobs pour 1 million. L’actionnaire qatari accompagne cette augmentation de capital à hauteur de 1,5 million d’euros.

Un renouveau et une relance pour Galler

Le renforcement des fonds propres permettra au chocolatier Galler de se relancer tant en Belgique et qu’à l’export  et de repositionner ses produits notamment en mettant en avant le chocolat bio dans une démarche plus durable. Sur le plan marketing, le logo de la marque et son emballage de la marque seront modifiés en conséquence. D’autre part les magasins non rentables de Galler seront fermés. A ce stade, rien n’a encore été communiqué quant la politique qui sera adoptée vis-à-vis du développement futur de la franchise de l’enseigne.

rli.