Les réseaux de franchise de la grande distribution soutiennent Covid-Solidarity.org, un call-center national, virtuel et bénévole

Créé à partir d’un hackathon il y a 15 jours, le mouvement citoyen et bénévole Covid-Solidarity.org passe à la vitesse supérieure en créant un call-center virtuel national mais décentralisé. Afin de réduire la fracture numérique importante auprès de la population belge isolée, un numéro de téléphone est maintenant mis à leur disposition (numéro : 02 808 96 54).

Grâce au soutien quotidien de plus 50 membres bénévoles, la plateforme a déjà pu rassembler plus de 5.000 volontaires prêts à faire des courses pour des personnes dans l’incapacité de se déplacer et plus de 100 opérateurs bénévoles ont été recrutés en ligne pour répondre tant en français qu’en néerlandais, aux appels de demandes d’aide ou simplement d’une écoute bienveillante, tout en restant à domicile.

“Notre plateforme peut être considérée comme le nouveau Tinder de la Solidarité. Tout notre modèle repose sur une mise en relation automatisée et géolocalisée entre des personnes demandant de l’aide et des bénévoles situés à proximité. Nous investissons en un temps record les quartiers pour recréer du lien social et souhaitons bien entendu qu’il perdure au-delà de cette crise”, commente Olivier Rousseaux, initiateur du projet.

Partenaires depuis le lancement de l’initiative, les acteurs de la grande distribution (Carrefour, Delhaize, Mestdagh, Colruyt, BIO planet, Okay, SPAR, CORA, Delitraiteur, Match, Smatch, Färm, Intermarché, Medi-Market, Sequoia, Tom&Co) relaient dorénavant le numéro d’appel (02 808 96 54) au sein de leurs points de vente afin d’informer les personnes qui sont dans l’incapacité de se déplacer pour faire leurs courses. Le call-center bénévole de Covid-Solidarity.org est ainsi mis au profit de toutes les organisation privées et associatives à un niveau national.

Pour que les personnes les plus isolées puissent être averties de son existence, il est important qu’il soit relayé au niveau local par les CPAS et les autorités communales. Nous invitons donc les pouvoirs locaux à nous contacter pour joindre nos forces car nous ne serons jamais trop nombreux pour veiller à ce que personne ne soit laissé au bord du chemin. Faisons de cette crise une opportunité pour faire triompher ensemble la solidarité.