Accueil / Toutes les actualités / L’ambitieuse Poké House prévoit un nouveau point de vente chaque mois

Presse

L’ambitieuse Poké House prévoit un nouveau point de vente chaque mois

Poké House

Depuis Bruxelles, Poké House veut conquérir tout le pays : la chaîne de restaurants vient d’ouvrir deux points de vente en franchise, à Anvers et Namur. Le compteur est maintenant à huit, l’objectif étant à vingt d’ici la fin de l’année prochaine.

Concept de franchise évolutif

Poké House n’est pas le seul concept de franchise de restauration rapide à se concentrer sur le populaire poké bowl, mais c’est l’un des plus ambitieux. Le 3 mai, la chaîne a ouvert un nouveau point de vente à Anvers, et le 10 mai à Namur. Elle ne s’arrêtera pas là : d’ici à la fin de 2023, la chaîne souhaite ouvrir un peu moins d’une douzaine de restaurants supplémentaires. « Nous en avons huit maintenant et un neuvième est déjà en préparation. L’année prochaine, nous serons certainement en mesure d’ouvrir un nouveau restaurant chaque mois », déclare le franchiseur et cofondateur Sammy Tielemans, qui s’est lancé dans l’aventure Poké House en 2018 avec sa petite amie Lara Dratwa et le frère de celle-ci, Elia.

« En fait, gérer des restaurants n’est pas notre métier, nous voulions d’abord lancer une entreprise en pleine croissance », dit-il. « C’est un concept que l’on peut facilement transposer à plus grande échelle. Nous avons ouvert les cinq premiers restaurants sous notre propre gestion, et nous en avons depuis trois franchisés également. Nous voulons continuer à ouvrir nos propres restaurants ainsi que des points de vente en franchise à l’avenir. »

Poké House

Un premier pas en Flandre

La Maison Poké a débuté à Bruxelles, mais elle étend désormais son territoire à travers le pays. « Pendant la crise de Corona, nous avons travaillé exclusivement avec Uber Eats : l’objectif était de pouvoir couvrir toute la capitale avec des livraisons. Il ne manque plus que le nord de Bruxelles. Ensuite, nous sommes allés à Louvain-la-Neuve, et maintenant nous faisons aussi le premier pas en Flandres. »

Le fait qu’un concurrent puissant soit déjà actif dans le nord du pays, avec le Poké Bowl hawaïen, ne constitue pas une objection pour Tielemans : « Nous pouvons facilement coexister. Si Quick et McDonald’s peuvent fonctionner l’un à côté de l’autre, il en va de même pour The Hawaiian Poké Bowl et Poké House. Il y a une clientèle pour tout le monde. Nous avons confiance en notre produit, nous savons ce que nos clients pensent de nous, car ils reviennent et nous augmentons nos ventes d’année en année. »

Un succès aussi important que les sushis ?

Poké House contrôle la qualité de ses offres depuis une cuisine centrale : « Les ingrédients sont découpés très tôt le matin, puis ils partent vers les restaurants. Nous pratiquons des prix démocratiques pour une qualité que nous estimons supérieure à celle de nombreux collègues. De plus, avec nous, vous obtenez de grandes portions. Dans de nombreux restaurants « fast-food », les gens sortent encore un peu affamés… ».

La livraison par Uber Eats représente 35 % des ventes de Poké House, le reste étant constitué de plats à emporter et de repas sur place. Le système « click & collect » est populaire : les clients peuvent commander et payer à l’avance, ce qui leur fait gagner du temps. Selon Sammy Tielemans, quel est le pouvoir du poké bowl par rapport aux burgers ou autres concepts de restauration rapide ? « Les gens veulent manger plus sainement. Non pas que le riz soit la chose la plus saine qui soit, mais nous servons aussi du riz complet, des pâtes à la courgette, des salades… Nous avons des sauces sans gluten et nous avons aussi des recettes 100% végétaliennes. Nous vendons de plus en plus de tofu : il est de plus en plus apprécié par nos clients. Nous espérons que le poké bowl connaîtra un succès aussi important que les sushis. »

Top 3 des derniers articles